Congo metamorphosis

SYNOPSIS

Dans le royaume immatériel qui se nomme Kongo, le roi Alphonse VI observe depuis son poste de télévision ce que devient le Congo, le versant matériel. Sentant qu’une menace invisible pesant sur le Congo est proche de détruire le Kongo, il invoque un sorcier-guérisseur le Nganga pour conjurer le mauvais sort. Le Nganga par un rituel magique découvre qu’un esprit malfaisant, le nkisi, détruit silencieusement l’ordre des choses. La seule solution pour contrecarrer l’influence du Nkisi est de lui donner de l’argent tout en payant les honoraires du Nganga.

 

Désœuvré Alphonse VI contacte le représentant de la banque mondiale, Mister Globe pour emprunter de l’argent. Mister Globe accepte à condition de rembourser la totalité avec des intérêts non définis…Suite à l’accord signé avec Mister Globe, une pluie de billet tombe du ciel et se fait avaler dans la quasi-totalité par le Nkisi. Quelques billets échappent à l’esprit et survolent les habitants du royaume. La vision de l’argent ranime des cadavres à la vie comme Punk, le soldat d’un génocide inconnu qui raconte avec nostalgie sa vie lors d’une période glorieuse d’une dictature passée. L’homme-fleur pasteur d’une église, voit des billets tomber dans ses mains. Voyant cela comme un miracle divin, ils appellent ses paroissiens à récolter l’argent trouvé afin de boire de la bière et danser le ndombolo (danse populaire congolaise).

 

Ces événements sont finalement issus du rêve d’un homme sans tête assis sous le porche d’une maison délabrée aux côté de son amante. Après avoir partagé son rêve avec elle, l’amante lui raconte le sien, elle a rêvé d’un conte oublié, celui de l’homme de la tribu perdue qui marche seul dans un désert à la recherche d’un lieu de vie pour son peuple. Des perroquets qui lui picorent le corps, lui conseillent d’abandonner et de se laisser mourir. L’homme arrive devant un mur d’une hauteur infranchissable pendant que les perroquets attendent l’heure de sa mort. Ce dernier trouve un trou dans lequel il peut mourir. Son corps en décomposition se transforme en fleuve dans lequel son peuple s’abreuvera afin de franchir le mur.

Informations supplémentaires

  • Réalisation: Eric Maniengui
  • Technique(s): Dessin sur papier, Ordinateur 2D, Ordinateur 3D
  • Format: Cour métrage
  • Durée: 14 min
  • Âge: Dès 12 ans

Nos coordonnées

AFCA - Siège de l'association

18 passage du chantier, escalier B

75012 Paris

01 40 23 08 13 / contact@afca.asso.fr

www.afca.asso.fr

 

AFCA - Festival national du film d’animation

40, Boulevard Albert 1er (Accès par la rue de Suède) 

35200 Rennes

02 99 05 92 43 / festival@afca.asso.fr